Les acteurs de l’intelligence économique

«Humain, trop humain», dit Stéphane Koch, membre du directoire de High Tech Bridge. Ce spécialiste de la sécurité sur Internet constate dans les dossiers étudiés que «les criminels d’opportunité sont plus nombreux qu’avant». Le renseignement économique est segmenté en multiples sous-traitants, ce qui en renchérit d’ailleurs le coût et les risques. Une «cible» appâtée par quelques billets de cent ou de mille francs n’a pas le sentiment de commettre un grand crime en livrant quelques données dont elle ignore la valeur et l’utilisation finale.

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/1cdf57b8-dd53-11df-8de7-92ad7282a89e%7C1#.UkMu1WQY2p0

About Alain Mermoud

If you think that Intelligence is expensive, consider the price of ignorance!

This entry was posted in Competitive Intelligence, Intelligence Economique, Press Review, Private Intelligence. Bookmark the permalink.

Leave a Reply