Analysis : Les nouvelles dictatures du renseignement

http://www.bilan.ch/myret-zaki/redaction-bilan/les-nouvelles-dictatures-du-renseignement

C’est une dérive totalitaire à laquelle on assiste depuis la crise de 2008. Elle se manifeste principalement aux Etats-Unis et dans une moindre mesure en France. La Suisse, pays riche mais sans réelle force de dissuasion, en fait les frais. Ses banques, prises pour cible, servent de révélateur de ces dérives étatistes.

Le Parlement suisse doit voter d’ici à juillet, sous forme de loi urgente, et sans en connaître le contenu, un «programme unilatéral» légalisant la transmission massive et indiscriminée à Washington d’informations sur des employés et clients de banques suisses, sous peine d’un éventuel boycott du marché du dollar pour lesdites banques. Un abus de position dominante qui intervient un an après que la Suisse a déjà transmis aux Etats-Unis, sans base légale, 10 000 noms d’employés, et qu’encore plus de clients se soient déjà dénoncés.

About Alain Mermoud

If you think that Intelligence is expensive, consider the price of ignorance!

This entry was posted in Privacy & Surveillance, Publications, State Intelligence and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply