Composants et caractéristiques de la stratégie de désinformation

http://www.revuemilitairesuisse.ch/floor/cs?&server=rms&lang=fr&item_categoryID=47&item_ID=62

Les manipulations de l’information jouent un rôle majeur dans les conflits contemporains. Ce phénomène a été illustré dans l’ancien espace yougoslave dès 1991 et en Irak depuis 2003. La désinformation fait partie de l’arsenal de la guerre psychologique, qui relève de stratégies offensives et indirectes.

L’utilisation de stratégies indirectes dans la guerre n’est pas nouvelle. En effet, dès le IVe siècle avant notre ère, le penseur chinois Sun Tzu souligne l’importance de l’application de différents moyens de la stratégie psychologique[1], en affirmant que « l‘arme suprême de la guerre, c’est soumettre l’ennemi sans combat ».

La désinformation peut être définie comme la manipulation de l’opinion publique à des fins politiques, militaires ou économiques, à l’aide d’une information traitée par des moyens détournés. Elle désigne une technique qui consiste à fournir à des tiers des informations générales erronées, qui les conduisent à commettre des actes collectifs ou à diffuser des jugements souhaités par les désinformateurs.[2]

About Alain Mermoud

If you think that Intelligence is expensive, consider the price of ignorance!
This entry was posted in Economic Warfare, Fake News, Information Warfare, Publications. Bookmark the permalink.

Leave a Reply