Les ONG deviennent les fantassins de la guerre économique

http://www.bilan.ch/economie-les-plus-de-la-redaction/les-ong-deviennent-les-fantassins-de-la-guerre-economique

Les débats sur le secret bancaire en Suisse comme sur la transparence de la vie politique en France ont occulté un intéressant rapport sur un sujet connexe : la transparence des Organisations non gouvernementales (ONG) qui jouent souvent le rôle de «whistleblower » (lanceur d’alerte) sur ces sujets. Publié il y a quelques jours par la Fondation Prometheus à Paris, le sixième Baromètre de la transparence des ONG s’intéresse ainsi aux sources de financement des organisations non gouvernementales et, en particulier, à celles qui exercent le plus d’influence sur la vie économique. C’est, par exemple, le cas de Transparency International, l’ONG qui est à la pointe de la lutte contre la corruption, les paradis fiscaux et l’évasion fiscale.

Selon les conclusions des auteurs, l’existence de Transparency International «doit tout à des fondations (Bill Gates et Soros) et des multinationales anglo-saxonnes (BP, Shell, General Electric, Procter & Gamble) ou encore des institutions gouvernementales (l’Agence américaine pour le développement international – USAID, notoirement proche de la CIA). » Les auteurs affirment aussi que le chapitre britannique de l’ONG «est financé à près de 60% par le gouvernement britannique via le Departement of International Developement.»

About Alain Mermoud

If you think that Intelligence is expensive, consider the price of ignorance!
This entry was posted in Competitive Intelligence, Information Warfare, Intelligence Economique, Press Review, Private Intelligence, State Intelligence. Bookmark the permalink.

Leave a Reply