Quand l’ambassadrice de Chine en Suisse menace le Japon…

http://www.commentaires.com/etranger/quand-lambassadrice-de-chine-en-suisse-menace-le-japon

Obnubilé par la puissance économique chinoise, le monde ne voit pas que la Chine a aussi des ambitions militaires et territoriales inquiétantes. Les menaces contre le Japon et ses «provocations» sont à peine voilées.
Il y a d’abord cette nouvelle, qui n’a pas eu l’écho qu’elle méritait, parue sur des sites internet américains versés dans les questions militaires et stratégiques, et dans Le Temps du 20 janvier: la Chine a testé avec succès un missile de croisière hyper-véloce, capable de voler à Mach 10 – dix fois la vitesse du son – et donc susceptible de rendre inopérants la plupart des systèmes anti-missiles existants. C’est le Pentagone qui a révélé cette percée technologique chinoise; seuls, les Etats-Unis disposent actuellement de missiles comparables, encore expérimentaux.
Pour les dirigeants chinois, ce succès s’inscrit dans un cadre précis: faire de la Chine une superpuissance militaire. Le budget de la défense augmente de 10% par an depuis 20 ans. De 91 milliards en 2010, il passera à 183 milliards en 2015, soit quatre fois celui du Japon, selon le centre de recherche indépendant IHS Jane’s, cité par Le Temps. Les efforts de production, largement fondés sur des équipements occidentaux, portent aussi bien sur des porte-avions que sur des sous-marins ultra-silencieux, des drones et des avions furtifs.

About Alain Mermoud

If you think that Intelligence is expensive, consider the price of ignorance!

This entry was posted in Diplomatic Intelligence, Information Warfare, Intelligence Economique and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply