Bureau de communication en matière de blanchiment d’argent (MROS): presque trois milliards de francs de valeurs patrimoniales suspectes communiquées

http://www.fedpol.admin.ch/content/fedpol/fr/home/dokumentation/medieninformationen/2014/2014-05-08.html

http://www.rts.ch/info/suisse/5834516-peu-de-condamnes-apres-denonciations-pour-blanchiment-d-argent.html

Communiqués, fedpol, 08.05.2014

Berne. En 2013, les valeurs patrimoniales suspectes communiquées au Bureau de communication en matière de blanchiment d’argent (MROS) ont atteint près de trois milliards de francs. Par rapport à l’année précédente, le nombre de communications de soupçons a légèrement reculé. Le montant des valeurs communiquées reste toutefois élevé.

En 2013, les intermédiaires financiers ont transmis 1411 communications de soupçons au MROS, soit 174 communications de moins qu’en 2012. Cette diminution est directement liée aux événements et changements politiques importants, comme le Printemps arabe, qui se sont produits au cours des années précédentes. L’année 2013 s’est déroulée sans événements comparables.
Par ailleurs, le MROS a traité moins de cas complexes qu’en 2012. Un cas complexe génère une série de communications liées entre elles.

Le nombre de communications de soupçons ayant diminué en 2013, le MROS a pu consacrer davantage de temps à l’analyse approfondie des soupçons de blanchiment d’argent et transmettre ainsi aux autorités de poursuite pénale des communications encore plus étayées. Dans le cadre de ses analyses, le MROS a demandé à ses homologues étrangers des renseignements concernant environ 400 personnes physiques ou morales de plus qu’en 2012.

Grâce à la qualité élevée des analyses effectuées par le MROS, 79 % des communications ont été retransmises aux autorités de poursuite pénale. Cela correspond à une diminution de 6 % par rapport à 2012.

 

About Alain Mermoud

If you think that Intelligence is expensive, consider the price of ignorance!

This entry was posted in Economic Crime, Intelligence Economique, Money Laundering, State Intelligence. Bookmark the permalink.

Leave a Reply