Des espions étrangers dans les banques suisses

http://www.swissinfo.ch/fre/des-espions-%C3%A9trangers-dans-les-banques-suisses/192686

Pendant que les autorités suisses travaillent à préserver le secret bancaire, des espions étrangers redoublent d’efforts pour découvrir des données financières confidentielles.
Selon Jürg Bühler, directeur du Service d’analyse et de prévention (SAP), chargé du renseignement pour la sécurité intérieure, les services étrangers sont de plus en plus friands d’informations financières détenues dans les banques suisses. C’est encore plus vrai depuis que la chasse contre les fortunes non déclarées dans les paradis fiscaux a été lancée dans le monde entier.

«Il ne s’agit pas seulement d’informations sur des données militaires, politiques ou industrielles concernant des entreprises suisses mais, spécifiquement, aujourd’hui, de données financières», explique Jürg Bühler. «Une des raisons de cet intérêt grandissant est bien sûr la fiscalité».

L’ancien responsable de la police fédérale ne peut toutefois pas dire exactement quelle part supplémentaire est allouée par les agents étrangers pour pénétrer les secrets des banques suisses. La plupart de ces activités est par définition difficile à suivre et survient de plus en plus dans le brouillard digital du cyberspace.

About Alain Mermoud

If you think that Intelligence is expensive, consider the price of ignorance!
This entry was posted in Press Review, Privacy & Surveillance, Regulation, Risk Management, State Intelligence, Swiss Banking. Bookmark the permalink.

Leave a Reply