Mise en examen d’UBS: gros nuages dans les relations franco-suisses

http://www.bilan.ch/argent-finances/mise-examen-dubsgros-nuages-relations-franco-suisses

– Une attaque contre la Suisse –

Pour l’avocat fiscaliste suisse Philippe Kenel, le fait que la justice française ne s’attaque pas aux banques françaises établies en Suisse, mais uniquement aux banques suisses, montre qu’il s’agit en fait d’une attaque contre la Suisse, et non pas contre UBS.

M. Kenel s’attend à ce que d’autres banques suisses soient attaquées par la justice française. “J’ai peur, au vu du montant exorbitant de la caution demandée, qu’on ait sous-estimé le pouvoir pénal des Etats européens”, a-t-il déclaré.

Le député suisse Christian Lüscher (Libéral) dénonce pour sa part “le risque systématique pour la Suisse de cette nouvelle pratique des juges français à faire appliquer leur droit hors de leurs frontières (…) Eveline Widmer-Schlumpf doit taper sur la table et dire que ça suffit!”.

About Alain Mermoud

If you think that Intelligence is expensive, consider the price of ignorance!
This entry was posted in Competitive Intelligence, Economic Warfare, Intelligence Economique, Press Review, Regulation, Risk Management, Swiss Banking. Bookmark the permalink.

Leave a Reply