La Suisse et le Renminbi

http://agefi.com/une/detail/artikel/entre-regrets-et-malentendus.html

Le secteur financier en Suisse ne va pas jouer le rôle que les plus optimistes attendaient dans les opérations de change impliquant le renminbi. On peut évidemment s’étonner des attentes en la matière sachant que New York et Londres occupent des positions de départ incomparables sur le marché des changes. Il ne s’agissait d’ailleurs pas de jouer dans cette catégorie. Simplement d’obtenir une part significative des transactions. Des décisions d’ordre plutôt politique ont orienté les choses différemment. Elles détermineront sans doute les conditions de départ dans le long processus de convertibilité de la devise chinoise. Il reste possible que les choses évoluent par la suite au gré des circonstances. En fin de compte, les opérations sur renminbi auront peut-être lieu là où elles en auront envie selon des critères renouvelables. Ce ne serait pas la première fois que des activités de services se déplaceraient en partie en Suisse pour des raisons en général peu prévisibles.

About Alain Mermoud

If you think that Intelligence is expensive, consider the price of ignorance!
This entry was posted in Lobbying, Press Review, Public Affairs, Regulation, Swiss Banking. Bookmark the permalink.

Leave a Reply