Le «big data» porte les sociétés romandes de bio-informatique

http://www.bilan.ch/techno-plus-de-redaction/big-data-porte-societes-romandes-de-bio-informatique

En levant cet été 14 millions de francs auprès d’investisseurs tels qu’Invoke Capital, Endeavour Vision et Swisscom Ventures, la start-up romande Sophia Genetics attire les projecteurs sur un secteur méconnu mais à très fort potentiel pour notre région: la bio-informatique.

La recherche sur le vivant – et l’étude toujours plus minutieuse des variants génétiques à l’origine de maladies telles que le cancer – est en train de procéder à une petite révolution industrielle. La bio-informatique donne naissance à de petites sociétés spécialisées dans la sous-traitance de services comme le séquençage ou la prospection de biomarqueurs spécifiques à certaines pathologies.

About Alain Mermoud

If you think that Intelligence is expensive, consider the price of ignorance!
This entry was posted in Big Data. Bookmark the permalink.

Leave a Reply