PostFinance vendrait les données de ses clients. Vraiment?

http://www.bilan.ch/blaise-reymondin/mutations-digitales/postfinance-vendrait-donnees-de-clients-vraiment

On apprenait récemment que l’organisme bancaire PostFinance « s’autorise à transmettre des données à des entreprises », dans le but « de pouvoir cibler les habitudes de consommation et diffuser de la publicité personnalisée ». En bref, « les méthodes de PostFinance scandalisent », comme le titrait la Tribune de Genève ce 1er octobre.

L’emblématique institution helvétique aurait-elle vraiment opté pour des méthodes de cowboy sur son portail Internet ? Ou est-ce sa façon cavalière d’imposer des nouvelles règles à sa clientèle qui aurait provoqué ce tollé ? À l’origine de ce dialogue de sourds, il y a sans doute un problème de communication chez le géant jaune, qui s’est lui-même tiré une balle dans le pied avant de se raviser pour laisser au libre choix l’analyse de nos données personnelles.

About Alain Mermoud

If you think that Intelligence is expensive, consider the price of ignorance!
This entry was posted in Press Review. Bookmark the permalink.

Leave a Reply