Le Suisse Thomas Schneider a été élu dans la plus haute instance de l’Icann

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/20444a40-5882-11e4-b7f4-d2d5f283df81/Je_veillerai_à_ce_quInternet_ne_devienne_pas_le_Far_West

C’est un Suisse, Thomas Schneider, qui préside l’une des instances les plus importantes gérant Internet. L’homme a été élu la semaine passée à la présidence du comité consultatif gouvernemental (Governmental Advisory Committee, GAC) de l’Icann. L’Icann gère entre autres les noms de domaine sur Internet. Cette organisation privée est dans l’œil du cyclone: sous contrôle des Etats-Unis depuis sa création, elle pourrait s’en émanciper en 2015, ce qui crée de vives tensions.

Le Temps: Comment expliquez-vous votre élection?

Thomas Schneider: Lorsque j’étais vice-président du GAC, mes partenaires ont vu que j’étais ouvert et fiable avec des valeurs et visions claires et que j’arrivais à m’entendre avec toutes les parties, ce qui est très important dans la période actuelle. Et le fait d’être Suisse a été un atout important. Nous avons l’expérience de trouver des solutions pragmatiques en nous basant sur des processus transparents et inclusifs avec le traitement le plus égalitaire possible de tous les acteurs. Je veillerai à ce que tous les gouvernements et les autres acteurs aient une voix dans le développement des règles du jeu pour Internet et qu’il ne devienne pas le Far West où les plus puissants feront la loi.

About Alain Mermoud

If you think that Intelligence is expensive, consider the price of ignorance!

This entry was posted in Press Review. Bookmark the permalink.

Leave a Reply