Comment la vidéosurveillance s’est banalisée à Genève

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/videosurveillance-s-banalisee-geneve/story/13164964

Ne l’appelez plus vidéosurveillance. Les autorités politiques préfèrent le terme de vidéoprotection. Comme pour accompagner le glissement sémantique en cours, Pierre Maudet, conseiller d’Etat en charge de la Sécurité, a évité d’employer le premier des deux termes lors de l’installation de 29 caméras dans le quartier des Pâquis en octobre.

About Alain Mermoud

If you think that Intelligence is expensive, consider the price of ignorance!
This entry was posted in Press Review. Bookmark the permalink.

Leave a Reply