La Suisse neutre cachait un nid d’espions

http://www.laliberte.ch/news/dossiers/histoire-vivante/la-suisse-neutre-cachait-un-nid-d-espions-296919#.VeIHLHj5OS0

La neutralité suisse, pendant la Première Guerre mondiale, a offert un terreau favorable à l’épanouissement de réseaux de renseignement de tous horizons. Les grandes puissances en ont largement profité, utilisant notre pays comme une importante plaque tournante de l’espionnage. Elles ont aussi recruté de nombreux Suisses qui, par engagement partisan ou par intérêt financier, ont remis en question l’indépendance du pays et la paix confédérale, alors que la Suisse devait déjà se livrer à un périlleux exercice d’équilibrisme économique. Les explications de l’historien Christophe Vuilleumier, président de la Société d’histoire de la Suisse romande, qui vient de publier un ouvrage très détaillé sur «La Suisse face à l’espionnage, 1914-1918» (Ed. Slatkine).

About Alain Mermoud

If you think that Intelligence is expensive, consider the price of ignorance!

This entry was posted in Press Review. Bookmark the permalink.

Leave a Reply