«La Suisse est incapable d’anticiper»

http://www.letemps.ch/2012/03/25/suisse-incapable-anticiper

«La Suisse est incapable d’anticiper. Ni dans le domaine économique – voyez le secret bancaire – ni dans le domaine énergétique, ni dans celui de sa place dans le monde. Le pays est paralysé par la peur du lendemain, et ça se répercute sur la politique de sécurité. Il faudrait une réflexion stratégique. C’est le rôle du Conseil fédéral: se projeter à long terme, se demander qui sont nos alliés, qui est contre nous, imaginer des coopérations, dans le domaine du renseignement par exemple. Mais, au lieu de cela, il hésite.» Pour l’instant, poursuit l’officier supérieur, «c’est l’affrontement permanent entre les naïfs qui croient que le pays est à l’abri des affres de l’Histoire et ceux qui pensent que nous sommes entrés dans un monde où les menaces se sont transformées en incertitudes multiples et difficiles à identifier.»

About Alain Mermoud

If you think that Intelligence is expensive, consider the price of ignorance!
This entry was posted in Press Review. Bookmark the permalink.

Leave a Reply