Accusés d’avoir fomenté un attentat en Suisse

Trois hommes, accusés de participer à une organisation criminelle et de la soutenir, se trouvent en détention préventive depuis le printemps 2014. Jusqu’à présent, peu d’informations concernant ces Irakiens ont filtré. Dans son édition de mercredi, la «NZZ» livre davantage de détails sur cette affaire. Le quotidien alémanique affirme en effet avoir pu se procurer l’acte d’accusation du Ministère public de la Confédération (MPC).

On apprend ainsi que les trois Irakiens – Osamah M., Mohammed O. et Wesam J. – se connaissaient déjà bien avant de se retrouver en Suisse. Les hommes, tous originaires de Kirkouk, une ville située au nord de l’Irak, avaient en effet l’habitude de se retrouver en Syrie, où ils se partageaient un appartement. Les trois suspects sont accusés par le MPC d’avoir agi au sein d’un groupement actif à Damas, en Syrie, avant de venir en Suisse. Si le MPC ne donne pas le nom de ce groupement, il révèle les noms de ceux qui le dirigent: Abu Hajer, plus communément appelé «lion de l’Etat islamique», et Abu Fatima, un gouverneur présumé de l’EI.

Source: 20 Minutes

About Alain Mermoud

If you think that Intelligence is expensive, consider the price of ignorance!
This entry was posted in Press Review. Bookmark the permalink.

Leave a Reply