Ricochet, une messagerie sécurisée qui cache aussi les métadonnées

Pour transmettre ses messages, Ricochet utilise The Onion Router (TOR), un réseau alternatif de serveurs relais éparpillés dans le monde, qui servent surtout à brouiller les pistes.

Les logiciels de chiffrement disponibles sur Internet pour le grand public sont de plus en plus efficaces et faciles à utiliser, mais à ce jour, ils ont encore quelques points faibles. Ainsi, ils ne cachent pas bien les métadonnées – les informations techniques dont les routeurs ont besoin pour acheminer les messages: expéditeur, destinataire, date d’envoi, parfois taille du document… En d’autres termes, si quelqu’un surveille un échange de messages chiffrés, il ne pourra pas lire leur contenu, mais il saura qui parle à qui, quand, combien de fois… Par ailleurs, ces systèmes fonctionnent souvent grâce à des annuaires centralisés qui, en théorie, peuvent être attaqués par des pirates ou saisis par la police du pays où se trouvent les serveurs.

Source: Ricochet, une messagerie sécurisée qui cache aussi les métadonnées – Le Temps

About Alain Mermoud

If you think that Intelligence is expensive, consider the price of ignorance!
This entry was posted in Press Review. Bookmark the permalink.

Leave a Reply