Les forces spéciales s’ouvrent aux start-up

Les grands industriels ne sont plus les seuls à pouvoir répondre aux besoins des militaires. Cette année, les start-up ont leur entrée dans la version française du département Q de James Bond.

Pour obtenir ces technologies, les forces spéciales, dont la devise est «Penser autrement, agir différemment», ne se tournent plus seulement vers les grands industriels de la défense comme Thalès ou les suisses SIG et Ruag. Comme Israël ou les Etats-Unis avec la fameuse agence Darpa, elles font leur marché auprès des jeunes pousses innovantes et se sont converties à l’innovation ouverte.

Source : Bilan.ch

About Alain Mermoud

If you think that Intelligence is expensive, consider the price of ignorance!

This entry was posted in Press Review. Bookmark the permalink.

Leave a Reply