La fintech Smex veut faciliter la vie des frontaliers

La start-up genevoise va lancer une plateforme permettant de convertir son salaire en euros, sans passer par une banque. En se basant sur la blockchain, Smex espère s’imposer dans l’échange low cost de devises.

Source : Le Temps

About Kilian Cuche

Etudiant en information documentaire. Passionné par les nouvelles technologies, l’actualité et la politique.

This entry was posted in Blockchain, Fintech and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply