L’humain, le maillon faible de la sécurité des entreprises

Proofpoint vient de publier les résultats de son rapport annuel « Le Facteur Humain 2017 », indiquant que les cybercriminels se reposent de plus en plus sur l’humain plutôt que sur les failles logicielles pour installer des programmes malveillants, dérober des informations confidentielles et transférer des fonds.

Source : Info DSI

About Kilian Cuche

Etudiant en information documentaire. Passionné par les nouvelles technologies, l'actualité et la politique.
This entry was posted in Cyber Security, Press Review. Bookmark the permalink.

Leave a Reply