Sécurité: une centaine de personnes «à risque» en Suisse

Le Service de renseignement de la Confédération (SRC) a enregistré fin novembre en Suisse une centaine de personnes à risques et 93 voyageurs du djihad. Le nombre de cas traités par sa surveillance du djihad est passé de 497 à 550 en un an, a annoncé le SRC jeudi.

La hausse de 10% des cas de monitoring enregistrés en 2017 est moins élevée que les années précédentes. Elle s’explique par le fait que les médias sociaux «ouverts» comme Facebook sont délaissés par les utilisateurs au profit de messageries cryptées.

Lorsque des éléments indiquent qu’une personne s’est radicalisée, le SRC organise des auditions préventives et demande des mesures relevant du droit des étrangers: interdictions d’entrée en Suisse, expulsions, révocations du statut de séjour et signalements pour la recherche du lieu de séjour. Lors de soupçons d’actes répréhensibles, le SRC transmet les cas aux autorités de poursuite pénale.

Source : 24 Heures

About Kilian Cuche

Etudiant en information documentaire. Passionné par les nouvelles technologies, l’actualité et la politique.

This entry was posted in Federal Intelligence Service, Press Review, Privacy & Surveillance, State Intelligence, Terrorism and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply