Deux HES romandes s’associent pour former des ingénieurs à l’industrie 4.0

Ce jeudi 8 février 2018, des représentants de la Haute Ecole Arc (HE-Arc) et de la Haute Ecole d’Ingénierie et de Gestion du Canton de Vaud (HEIG-VD) étaient réunis sur le site industriel du chocolatier Camille Bloch, à Courtelary (BE), pour annoncer la création d’un nouveau Bachelor commun en Ingénierie et Gestion industrielles. Dès la rentrée académique 2018-2019, ce nouveau cursus «Science en Ingénierie et Gestion industrielles» a pour ambition de donner à ses étudiants le bagage nécessaire à renforcer la compétitivité des entreprises qui peinent à prendre le nécessaire virage de la digitalisation.

La Suisse, championne du monde de l’innovation, a du retard sur ses voisins dans sa capacité à transformer ses idées en produits et dans l’efficience de ses chaînes de production à l’heure où celles-ci sont repensées à l’aune de la quatrième révolution industrielle et de l’industrie 4.0. Chef du Département des technologies industrielles à la HEIG-VD, Guido Frosio regrette notamment être interpellé «par  les  entreprises qui font part de leurs difficultés pour engager des ingénieures et ingénieurs de production. Très souvent, c’est à l’étranger, notamment en France et en Allemagne, qu’elles trouvent de tels profils.»

Source : ICT Journal

This entry was posted in Education, Industry 4.0, Press Review and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply