La fintech suisse poursuit sa croissance mais donne des signes de maturité

Genève se classe au troisième rang mondial dans la technologie appliquée à l’innovation financière, selon le rapport fintech 2017 de l’institut IFZ, à Zoug. Le secteur a vu 32 créations d’entreprises en 2017 et une multiplication par six des fonds levés à travers le capital-risque.

La scène fintech donne de plus des signes de maturité. En dehors de la blockchain et de la gestion de placement, le nombre de start-up se stabilise dans les autres catégories, par exemple dans l’analytique (Big Data, intelligence artificielle), les paiements ou les infrastructures bancaires. Thomas Ankenbrand estime aussi que les modèles sont plus complémentaires aux offres actuelles des banques que réellement disruptives.

Quant à la principale préoccupation des fintechs, selon un sondage de l’IFZ, elle ne se situe pas dans une concurrence exacerbée, le coût du travail élevé ou l’excès de réglementation mais dans la difficulté à trouver des clients.

La Suisse est un centre mondial de la fintech, selon une comparaison en vertu de 72 indicateurs réalisée par l’IFZ. Plus exactement, Zurich est deuxième derrière Singapour et devant Genève, comme l’an dernier.

Source : Le Temps

This entry was posted in Big Data, Blockchain, Fintech, Press Review, Startup and tagged , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply