Le numérique gagne aussi les avocats

La numérisation façonne toujours plus le travail quotidien des cabinets d’avocats. Longtemps imperméable aux nouvelles technologies, la branche est en train de se redéfinir

Correspondance électronique, recherches en deux minutes dans les recueils de lois, récupération d’informations efficace dans les banques de données: la numérisation a fait son entrée dans les études d’avocats. Elle frappe avec insistance à la porte de celles qui se verrouillent contre le changement.

Pour les activités standardisées, surtout, les études d’avocats affrontent la concurrence accrue des entreprises LegalTech, notamment lorsqu’il s’agit d’élaborer des contrats simples de travail, d’achat de voiture ou de prêt sur Papiertiger.com, de la fondation simple d’une société sur Startups.ch ou de la demande d’indemnités de retard aux compagnies aériennes sur Flightright.de. Le tout pour une fraction des honoraires d’avocat habituels. Les clients privés et les entreprises qui se sont depuis longtemps convertis au numérique sont les principaux moteurs de ce changement. Ils attendent de la part de leurs avocats des réponses rapides à prix réduit. Des attentes qu’il n’est possible de satisfaire que par une hausse de l’efficacité via les IT.

Source : Le Temps
This entry was posted in Industry 4.0, Legal Tech, Press Review. Bookmark the permalink.

Leave a Reply