Das Sicherheitsrisiko Parlamentarier

Parlamentarier sind ihr eigener Chef, weshalb ihnen auch niemand vorschreiben kann, welchen Computer sie benutzen sollen. Es braucht darum einen neuen Ansatz, um die Kontrolle über die Dokumente zu behalten.

Wäre das Parlament ein KMU, sähe die Lösung relativ einfach aus: Alle 246 Volksvertreterinnen und Volksvertreter würden von den Parlamentsdiensten ein Notebook gleichen Typs erhalten, ausgerüstet mit verschlüsselter Festplatte und Virenschutz, mit sicherer E-Mail-Verbindung und einem zweistufigen Anmeldeverfahren mittels Smartcard. Die Informatikabteilung hätte zentral die Kontrolle darüber, was jeder Einzelne tun darf und tun kann.

Source : NZZ

Posted in Cyber Security, Press Review | Tagged | Leave a comment

Vérité et mensonges dans l’information – Les XXIVèmes Rencontres de St-Maurice – 11.11.2017

L’Association organisera les traditionnelles Rencontres de Saint-Maurice le samedi 11 novembre 2017.

Le thème de cette XXIVème édition des Rencontres est :

« Vérité et mensonges dans l’information »

Avec :

  • Roger de Weck, journaliste, homme de presse et homme de lettres.

Vérité et vérités, contre-vérité et post-vérités: la responsabilité des médias.

  • Daniel Warner, politologue, directeur du Centre pour la gouvernance internationale (CIG) à l’Institut de Hautes études internationales et du développement à Genève (HEID), Genève.

La politique informationnelle américaine, médias sociaux et manipulation par l’État.

  • Gaetan Vannay, ancien correspondant en Grande-Bretagne et en Russie, chef du bureau international pour RTS, grand reporter et journaliste indépendant.

La récolte et le traitement de l’information sur les théâtres de conflits (traitement des sources officielles et parallèles.

Modérateur:

  • Guy Mettan, journalite et homme politique.

Nous vous rappelons que les Rencontres de St-Maurice sont ouvertes au public également.

Donc, n’hésitez pas à venir accompagnés d’amis ou de connaissances pour assister à cette passionnante matinée-débat d’une brûlante actualité.

Programme :

8h30                    Accueil, Foyer du collège

9h00                    Ouverture de la journée, Théâtre du Martolet

9h15 – 10h30     Conférences des intervenants, Théâtre du Martolet

10h30 – 11h00    Pause café, Foyer du collège

11h00                    Débat, Théâtre du Martolet

12h30                   Apéritif, Halle du collège

13h00                   Repas des Anciens, Réfectoire de l’internat

Inscription (obligatoire pour le repas) :

Association des Anciens élèves du Collège de l’Abbaye
Case postale 102
1890 St-Maurice

Avec prénom et nom, adresse courriel et en mentionnant la participation au repas (CHF 35.00 à payer par avance sur IBAN CH27 0900 0000 1800 3728 6).

Source : Alyca

Posted in Agenda, Fake News, Press Review | Tagged | Leave a comment

Les banques suisses se numérisent pour attirer les digital natives

La Suisse n’a pas attendu l’invention du terme fintech, actuellement très à la mode, pour mettre en place des solutions numériques. Selon le président de la FGPF, la fintech ne doit pas être une fin en soi, mais servir à consolider les fondamentaux de la place. Dans ce contexte, les modèles numériques à Genève seraient légion. «Il en existe autant qu’il y a de profils de banques», relève-t-il, avant de citer comme autres sources d’innovation la finance durable et la philanthropie.

«Nous observons un relâchement de l’intérêt pour nos métiers à la suite de la crise de 2008, indique Pascal Besnard, membre du Conseil de la FGPF, lui-même issu de la filière CFC. Depuis l’an passé, nous visitons les écoles du canton pour sensibiliser les élèves et les motiver à rejoindre notre industrie.»

Source : Le Temps

Posted in Fintech, Press Review, Swiss Banking | Tagged | Leave a comment

Des entreprises suisses développent une solution blockchain pour le secteur automobile

Le prestataire IT suisse AdNovum participe à la mise au point d’un dossier numérique amené à répertorier l’historique complet d’un véhicule. La technologie blockchain est dans ce cadre mise à profit pour sa capacité à garantir l’intégrité des données générées et utilisées par plusieurs parties prenantes. Mené en coopération avec l’Université de Zurich, la Haute Ecole Spécialisée de Lucerne, AMAG, AXA, Mobility et l’Office de la circulation routière de l’Argovie, le projet est cofinancé par la Commission fédérale pour la technologie et l’innovation (CTI).

Baptisé Car Dossier, ce registre numérique décentralisé comportera les informations pouvant être saisies et consultées par l’ensemble des parties prenantes dans le cycle de vie d’un véhicule. Des fabricants aux recycleurs, en passant notamment par les assureurs, garages, vendeurs, acheteur et loueurs. Le premier cas d’utilisation du projet se focalisera sur le changement de propriétaire sur le marché suisse des véhicules d’occasion.

Source : ICT Journal

Posted in Blockchain, Press Review | Tagged | Leave a comment

Votre numéro AVS, une porte d’entrée vers vos données personnelles

Le Conseil fédéral veut faciliter l’utilisation des numéros AVS dans toutes les administrations. Cette mesure, qui vise à gagner en efficacité, pose de sérieuses questions sur la sécurité des données personnelles.

Le fondateur d’Ethack.org, un site sur la protection des données, a surtout soulevé les risques. “Avec le nombre de bases de données qui vont lier ce numéro AVS avec des données personnelles, l’identification de la personne devient de plus en plus facile. Et il suffit que l’une de ces bases ne soit pas assez sécurisée – comme il en existe plein – pour que le numéro AVS fuite avec des données personnelles.” Au final, a-t-il précisé, cela peut conduire à des usurpations d’identité.

Source : RTS

L’utilisation du numéro AVS présente des risques très élevés, selon les préposés cantonaux à la protection des données, qui se basent sur une expertise. Ils exigent donc des gouvernements cantonaux de renoncer à l’utilisation du numéro AVS comme identifiant personnel universel.

Dans plus de 14’000 bases de données gouvernementales, le numéro AVS est utilisé comme identificateur personnel supplémentaire, écrit mardi la Conférence des préposés suisses à la protection des données (privatim). Or cette pratique entraîne des risques croissants pour la protection des données des citoyens, selon une expertise de David Basin, professeur de sécurité de l’information à l’EPF de Zurich.

Source : 24 Heures

Quelques pistes

Deux moyens permettent néanmoins de réduire considérablement ces risques. Premièrement, il faut  introduire des pseudonymes non signifiants (tels que le numéro de contribuable ou le numéro du électronique du patient). On peut pour cela utiliser des identifiants sectoriels, mais il faut éviter de les conserver dans les registres avec d’autres attributs relatifs à l’identité.

Deuxièmement, il faut imposer des exigences en matière de sécurité qui soient plus élevées que celles qui ont été définies par le Département fédéral de l’intérieur pour tous les systèmes traitant des données indexées au moyen du numéro AVS ou d’identifiants sectoriels.

Source : Sylvain Métille

Posted in Press Review, Privacy & Surveillance | Tagged , | Leave a comment